Une brasserie plus ancienne que la Belgique !

Sept générations

Dans les mains de la famille Bosteels durant plus de 200 ans, la brasserie compte aujourd’hui sur le savoir-faire de 7 générations. En 1791, Jean-Baptiste Bosteels fonda la brasserie et les générations qui succédèrent reprirent la brasserie avec tout autant de ferveur et ne cessèrent jamais de brasser, et ce même durant les guerres mondiales. À cette époque, la brasserie jouait un rôle si important dans la ville et la famille Bosteels était si influente que nous ne sommes pas surpris que 3 des 7 générations aient été bourgmestres de la ville.

Durant les années 1930, Antoine Bosteels, 5ème génération, perpétua cette dynastie de brasseurs et joua un rôle important en étendant les ventes de la Pils Bosteels vers d’autres régions telles que Gand, Anvers et Bruxelles.
Son fils, Ivo Bosteels, honora l’iconique bière de Pauwel Kwak en la relançant sur le marché en 1980; c’est le début des bières spéciales pour la Brasserie Bosteels. Dans les années 1990, le fils d’Ivo, Antoine Bosteels, la 7ème génération, compris rapidement le potentiel des bières spéciales et plus particulièrement la tendance pour les blondes. Animé par la passion pour l’art brassicole et guidé par sa créativité, Antoine est à l’origine des bières Tripel Karmeliet et DeuS Brut des Flandres.

Construite dans le respect du passé

La Brasserie Bosteels est installée au cœur du village de Buggenhout. L’ancienne habitation familiale et la vieille tour de la brasserie, blanchie à la chaux, se dressent majestueusement autour de la vaste cour intérieure. La maison du brasseur, un bâtiment désormais classé, a été construit d’après les plans de l’architecte Minnaert (Théâtre Minnaert à Gand). A l’intérieur, vous découvrez, dans le splendide salon, l’héritage de la famille Bosteels.