L’art brassicole

L’eau, le bel orge d’été épais, le houblon et la levure sont les principaux ingrédients de base pour le brassage de la bière.

Eau
Notre eau est une eau naturellement pauvre en sel et douce. Cette eau est pompée à une profondeur de plus de 100 mètres.

Orge
L’orge brut est d’abord malté. Le malt prend une couleur claire ou foncée suite au touraillage à basse température ou à température élevée. De nombreuses céréales se prêtent au maltage. L’orge produit une douceur ferme et ronde, le froment confère à la bière une légère âpreté très désaltérante et l’avoine agrémente la bière d’une rondeur soyeuse et douce.

Houblon 
Nous utilisons le houblon dans le processus de brassage afin de conférer à la bière une saveur fraîche et un arôme subtil et épicé de houblon. Les bières de la Brasserie Bosteels n’offrent pas une amertume prononcée et notre choix s’est donc porté sur des houblons aromatiques hautement qualitatifs.
Levure
La levure convertit le sucre en alcool et en gaz carbonique. La Brasserie Bosteels utilise 2 variétés de levure: la levure haute ou levure de fermentation haute ou la levure basse ou levure de fermentation basse. La levure haute est la levure destinée au brassage de bières spéciales. Les bières de haute fermentation sont plus fruitées et contiennent plus de composantes aromatiques que les bières pils.

Le brassage proprement dit débute dans la salle de brassage. Les sucres fermentables du malt égrugé y sont dissous dans l’eau de brassage chaude, de même que les protéines, minéraux, acides aminés, etc. Cette opération intervient dans les cuves cuivrées. Lorsque la saccharification est complète, le brasseur pompe la solution de sucre ou moût vers la cuve de filtration en vue d’éliminer l’ivraie et d’autres composantes non dissoutes. De la cuve de filtration s’écoule alors un liquide clair vers la chaudière. Afin de stériliser le liquide, le moût est ensuite porté à ébullition. Les matières subsistant dans la cuve de filtration sont appelées la drêche.

L’adjonction de houblon permet d’obtenir l’amertume typique et l’arôme agréable du houblon. Après une cuisson de quelque 90 minutes, le moût est prêt à être refroidi et fermenté. Cette solution chaude sucrée est envoyée au refroidisseur de moût en passant par le whirlpool. Ce whirlpool élimine les dépôts de protéines. Le moût est ensuite refroidi à 20°C pour les bières de haute fermentation et à 12°C pour les bières de basse fermentation. Nous aérons alors le moût et nous y ajoutons de la levure fraîche afin d’initier le processus de fermentation.

La passion, la compétence professionnelle et la tradition s’allient aux techniques de brassage modernes au sein de la Brasserie Bosteels. Afin que vouz puissiez être systématiquement assuré d’une qualité exceptionnelle à chaque dégustation de votre bière.

La Brasserie Bosteels brasse 3 bières de haute fermentation, à savoir la Pauwel Kwak,la Tripel Karmeliet et la DeuS. Ces 3 bières ont chacune leur propre caractère et fermentent dans des cuves cylindroconiques à des températures entre 23 et 27°C. Chaque cuve représente quelque 100 000 bouteilles de Kwak ou de Karmeliet. Une haute fermentation dure environ 5 à 6 jours et est fonction de la quantité de sucres fermentables.

Lorsque la fermentation des bières est achevée commence le processus de stockage ou de maturation. Les bières dont la fermentation vient tout juste de s’achever sont encore jeunes et ne possèdent pas encore la plénitude de leurs saveurs et arômes. Il est donc préférable qu’elles reposent pendant un certain laps de temps et ceci à une température très basse (-3°C). Pour les bières de haute fermentation, ce délai est de 4 semaines.

Le brasseur filtre la bière afin d’éliminer la levure et les résidus de houblon par l’intermédiaire d’une centrifugeuse et d’un filtre à plaques. Le voile disparait et le liquide qui était encore trouble au départ est maintenant d’une limpidité éclatante.

Après un contrôle approfondi, les bouteilles lavées, rincées et stérilisées sont prêtes à commencer une nouvelle vie. 20.000 bouteilles sont remplies par heure. La touche finale consiste à « capsuler » et « étiquetter » les bouteilles.

Du sucre et des levures fraîches sont ajoutés juste avant le remplissage de la Tripel Karmeliet. Les bouteilles remplies sont alors stockées dans la chambre chaude pendant 2 à 3 semaines à une température constante de 22°C. La levure transforme les sucres présents en gaz carbonique afin de saturer la bière en bulles pétillantes. Un dépôt de levure se forme au fond de la bouteille.

Le laboratoire effectue toute une série de tests et de recherches afin d’assurer la qualité constante de la bière, ceci tant sur le plan micro-biologique que physico-chimique.

Les matières premières

L’eau, le bel orge d’été épais, le houblon et la levure sont les principaux ingrédients de base pour le brassage de la bière.

Eau
Notre eau est une eau naturellement pauvre en sel et douce. Cette eau est pompée à une profondeur de plus de 100 mètres.

Orge
L’orge brut est d’abord malté. Le malt prend une couleur claire ou foncée suite au touraillage à basse température ou à température élevée. De nombreuses céréales se prêtent au maltage. L’orge produit une douceur ferme et ronde, le froment confère à la bière une légère âpreté très désaltérante et l’avoine agrémente la bière d’une rondeur soyeuse et douce.

Houblon 
Nous utilisons le houblon dans le processus de brassage afin de conférer à la bière une saveur fraîche et un arôme subtil et épicé de houblon. Les bières de la Brasserie Bosteels n’offrent pas une amertume prononcée et notre choix s’est donc porté sur des houblons aromatiques hautement qualitatifs.
Levure
La levure convertit le sucre en alcool et en gaz carbonique. La Brasserie Bosteels utilise 2 variétés de levure: la levure haute ou levure de fermentation haute ou la levure basse ou levure de fermentation basse. La levure haute est la levure destinée au brassage de bières spéciales. Les bières de haute fermentation sont plus fruitées et contiennent plus de composantes aromatiques que les bières pils.

Brassage

Le brassage proprement dit débute dans la salle de brassage. Les sucres fermentables du malt égrugé y sont dissous dans l’eau de brassage chaude, de même que les protéines, minéraux, acides aminés, etc. Cette opération intervient dans les cuves cuivrées. Lorsque la saccharification est complète, le brasseur pompe la solution de sucre ou moût vers la cuve de filtration en vue d’éliminer l’ivraie et d’autres composantes non dissoutes. De la cuve de filtration s’écoule alors un liquide clair vers la chaudière. Afin de stériliser le liquide, le moût est ensuite porté à ébullition. Les matières subsistant dans la cuve de filtration sont appelées la drêche.

L’adjonction de houblon permet d’obtenir l’amertume typique et l’arôme agréable du houblon. Après une cuisson de quelque 90 minutes, le moût est prêt à être refroidi et fermenté. Cette solution chaude sucrée est envoyée au refroidisseur de moût en passant par le whirlpool. Ce whirlpool élimine les dépôts de protéines. Le moût est ensuite refroidi à 20°C pour les bières de haute fermentation et à 12°C pour les bières de basse fermentation. Nous aérons alors le moût et nous y ajoutons de la levure fraîche afin d’initier le processus de fermentation.

Dégustation

La passion, la compétence professionnelle et la tradition s’allient aux techniques de brassage modernes au sein de la Brasserie Bosteels. Afin que vouz puissiez être systématiquement assuré d’une qualité exceptionnelle à chaque dégustation de votre bière.

Fermentation et stockage

La Brasserie Bosteels brasse 3 bières de haute fermentation, à savoir la Pauwel Kwak,la Tripel Karmeliet et la DeuS. Ces 3 bières ont chacune leur propre caractère et fermentent dans des cuves cylindroconiques à des températures entre 23 et 27°C. Chaque cuve représente quelque 100 000 bouteilles de Kwak ou de Karmeliet. Une haute fermentation dure environ 5 à 6 jours et est fonction de la quantité de sucres fermentables.

Lorsque la fermentation des bières est achevée commence le processus de stockage ou de maturation. Les bières dont la fermentation vient tout juste de s’achever sont encore jeunes et ne possèdent pas encore la plénitude de leurs saveurs et arômes. Il est donc préférable qu’elles reposent pendant un certain laps de temps et ceci à une température très basse (-3°C). Pour les bières de haute fermentation, ce délai est de 4 semaines.

Filtrage

Le brasseur filtre la bière afin d’éliminer la levure et les résidus de houblon par l’intermédiaire d’une centrifugeuse et d’un filtre à plaques. Le voile disparait et le liquide qui était encore trouble au départ est maintenant d’une limpidité éclatante.

Remplissage

Après un contrôle approfondi, les bouteilles lavées, rincées et stérilisées sont prêtes à commencer une nouvelle vie. 20.000 bouteilles sont remplies par heure. La touche finale consiste à « capsuler » et « étiquetter » les bouteilles.

Refermentation

Du sucre et des levures fraîches sont ajoutés juste avant le remplissage de la Tripel Karmeliet. Les bouteilles remplies sont alors stockées dans la chambre chaude pendant 2 à 3 semaines à une température constante de 22°C. La levure transforme les sucres présents en gaz carbonique afin de saturer la bière en bulles pétillantes. Un dépôt de levure se forme au fond de la bouteille.

Laboratoire

Le laboratoire effectue toute une série de tests et de recherches afin d’assurer la qualité constante de la bière, ceci tant sur le plan micro-biologique que physico-chimique.